Orientation Formation Métier en Provence-Alpes-Côte d'Azur Votre Service Public Régional d'Orientation
Région PACA

Connaître les métiers

Fiche métier - Source des données

Solier-moquettiste / solière-moquettiste

Professionnel de la finition, le solier-moquettiste pose les revêtements des sols et des murs : linoléum, moquette, plastique, tissu, coco... Il planifie la quantité nécessaire, décape les surfaces abîmées, les ponce et les nettoie pour les rendre lisses. Il découpe et pose les éléments, en harmonisant formes et couleurs. Ce professionnel, qui doit allier minutie, résistance et sens esthétique, travaille essentiellement dans des entreprises artisanales de pose de revêtements.

Dernier ouvrier à intervenir sur le chantier, le solier-moquettiste pose au sol et sur les murs divers revêtements : linoléum, moquette, mosaïque collée, matière plastique, tissu... Son objectif : assurer le confort des clients et l'harmonie de leur intérieur.

Nature du travail

Préparation du chantier

Sur place, il calcule la quantité de revêtement nécessaire en tenant compte des angles, des ouvertures, du contour des obstacles. Si les surfaces sont en mauvais état, il les nettoie, les ponce et les enduit afin de les rendre parfaitement lisses. La bonne tenue du revêtement en dépend

Préparation du matériau

Qu'il pose du lino, de la moquette, du papier peint ou du tissu, le moquettiste prépare toujours son travail. Un revêtement mural en textile ? Il coupe les lés de tissu et les assemble. Des dalles en plastique ? Il fait un plan de pose pour obtenir des coupes régulières... Puis vient la pose du revêtement

Conseils et menus travaux

Professionnel de la finition, le solier-moquettiste est amené à effectuer de petits travaux d'électricité et des reprises de peinture. Il peut aussi conseiller un client sur le choix d'une colle ou d'un matériau. N'importe quel revêtement ne s'applique pas sur n'importe quel support

Compétences requises

Résistant

Bonne condition physique indispensable ! En intérieur, et bien souvent dans une atmosphère poussiéreuse et malodorante, le moquet-tiste travaille tantôt debout ou sur une échelle pour fixer un revêtement au mur, tantôt courbé et à genoux pour poser une moquette ou un dallage

Minutieux et raffiné

Parfaitement au courant des matériaux récents et des dernières techniques de pose, ce professionnel se doit d'être extrêmement organisé et minutieux. Au-delà de ses compétences manuelles, il est doté de qualités relationnelles et d'un sens esthétique certain afin de conseiller au mieux ses clients

Lieux d'exercice et statuts

Au service du client

Dernier ouvrier dans la chaîne de finition, il suit les prescriptions du chef de chantier et les souhaits du client. Dans les petites entreprises, il a aussi un rôle de conseiller. Pour le choix des revêtements, il tient compte de l'usage de la pièce (séjour, bureau, chambre) et du style du mobilier

Des techniques adaptées

Chez un particulier ou sur un chantier industriel, il fait appel à des procédés anciens mais aussi à des produits et techniques plus modernes. Ses instruments sont toujours adaptés au matériau : marteaux, tenailles, pinces, tendeuses, compresseurs, agrafeuses, cutters... Et à chaque revêtement, sa colle spécifique

Le marché du travail

 

Entreprises spécialisées

Si les entreprises indépendantes de pose des divers revêtements offrent les débouchés les plus nombreux, le professionnel peut aussi se tourner vers les structures spécialisées en matériaux antifeu, antistatiques, en revêtement de blocs opératoires, de salles de sport..

Évolution de carrière

Par la suite, le solier-moquettiste peut accéder à un poste de chef d'équipe ou de chef de chantier. Il peut aussi s'installer à son compte s'il possède des bases en gestion et en techniques commerciales. L'investissement de départ (l'outillage) étant peu important, cette option est assez courante

Salaire du débutant

À partir du Smic

Rémunération

Accès au métier

 

Le CAP constitue la formation de base exigée par les entrepreneurs et peut se préparer en alternance. Pour accéder à plus de responsabilités, les bons élèves peuvent opter pour un bac pro ou un BP. Par la suite, le BTS mène à des fonctions polyvalentes, du bureau d'études au chantier.

    Apres la 3e
  • CAP peintre-applicateur de revêtements
  • CAP solier-moquettiste
    Niveau bac
  • Bac pro aménagement et finition du bâtiment
  • BP peinture revêtements
    Niveau bac + 2
  • BTS aménagement finition

Les chiffres clés

Vous souhaitez visualiser les principales informations et évolutions du métier en région

Activer l'outil

Les offres d'emploi

Consulter les offres d'emploi correspondantes

Voir les offres

Consulter la Météo de l'Emploi

Voir le site

Les formations

114 formations correspondent à ce métier

Voir les formations
Un conseil sur votre
évolution professionnelle ?
Numéro vert 0800 600 700 appel gratuit depuis un poste fixe