Orientation Formation Métier en Provence-Alpes-Côte d'Azur Votre Service Public Régional d'Orientation
Région PACA

Connaître les métiers

Fiche métier - Source des données

Animateur / animatrice du patrimoine

Menton et ses jardins, Quimper et sa cathédrale, Noisiel et sa chocolaterie... l'animateur du patrimoine valorise les monuments, la culture et l'histoire d'un site naturel ou d'une ville reconnue « Ville ou Pays d'art et d'histoire ». Pour cela, il organise des expositions, des circuits touristiques, réalise des publications, met en place des ateliers éducatifs, etc. Son public : les habitants locaux essentiellement, adultes, enfants, personnes âgées, experts comme novices.

L'animateur du patrimoine met en valeur les aspects culturels, architecturaux et naturels d'une ville, d'une agglomération... Expositions, colloques, visites guidées, théâtre de rue, mise en lumière des monuments... son imagination est sans limites.

Nature du travail

Sensibiliser les publics

Communes méconnues, monuments oubliés, sites naturels remarquables : l'animateur du patrimoine a pour mission de leur redonner vie. Comment ? En reconnaissant leur valeur historique et artistique afin de développer ou d'augmenter leur taux de fréquentation. Pour cela, il conçoit des circuits, des visites touristiques classiques ou originales (balades nocturnes, ateliers de découverte d'une époque particulière...). Ou met sur pied des expositions, des projets pédagogiques avec des groupes scolaires (planter des fleurs à l'emplacement d'un ancien jardin, créer la maquette du quartier d'une ville...)

Valoriser le patrimoine

La mission de l'animateur du patrimoine s'inscrit dans un objectif de valorisation du patrimoine. Il cherche à faire connaître les lieux ou les monuments auprès du grand public, mais aussi auprès des associations locales, des collectivités territoriales, etc. En bon communicant, l'animateur du patrimoine édite des publications, réalise des programmes, plaquettes d'information, répond aux questions des journalistes, etc. C'est encore lui qui forme et encadre les guides conférenciers

Compétences requises

Avoir une excellente culture générale

L'animateur du patrimoine possède un solide bagage culturel en histoire et histoire de l'art. Il connaît les arts, la culture et le patrimoine de par ses études, mais il approfondit également ses connaissances tous les jours : il épluche les journaux et magazines spécialisés, se rend dans les musées, les bibliothèques, etc. Il s'intéresse à tout et peut ainsi analyser les différentes possibilités pour valoriser le patrimoine : création théâtrale, peinture et mise en scène de tableaux, jeux de lumière pour révéler des bâtiments..

Savoir conduire un projet

Avec une multitude d'interlocuteurs (élus, personnels administratifs ou rattachés à la culture...), l'animateur du patrimoine doit concilier les idées de tous et jouer les rapprochements pour aboutir à un projet. Pédagogie, qualités relationnelles, négociation, diplomatie et esprit de persuasion sont indispensables pour réussir

Manager des équipes

Assistants, guides interprètes, guides conférenciers... l'animateur du patrimoine peut être à la tête d'une équipe dédiée à la culture s'il exerce dans une grande ville. Des qualités sont alors à posséder : la motivation et le dynamisme. Sa polyvalence ainsi que son sens de l'organisation et du management lui permettent également de gérer au mieux son service

Lieux d'exercice et statuts

Dans les villes et pays « labellisés »

L'animateur du patrimoine exerce principalement dans les villes ayant obtenu le label « Ville ou Pays d'art et d'histoire », octroyé par le ministère de la Culture à des villes, agglomérations ou groupements de communes qui s'engagent à mettre en œuvre une politique de valorisation de leur patrimoine. Il intervient donc dans des communes plus ou moins grandes, ou bien au sein d'une communauté de communes et est alors appelé animateur de l'architecture et du patrimoine

En réseau interne...

L'animateur du patrimoine est la clef de voûte des différentes manifestations de la structure dont il dépend. Il est au cœur d'un réseau constitué de guides interprètes, graphistes, maquettistes, artistes (peintres, chanteurs, comédiens, danseurs...) et de la direction du patrimoine

... et externe

Outre les acteurs de la vie locale, l'animateur du patrimoine travaille en étroite collaboration avec les acteurs culturels, touristiques et politiques locaux : offices du tourisme, directions régionales des affaires culturelles, municipalités voisines, conseils régionaux et généraux..

Le marché du travail

 

Croissance mesurée

Phénomène de mode ou métier d'avenir ? Les animateurs du patrimoine s'inscrivent dans ce mouvement de retour au tourisme de proximité et de redécouverte des charmes d'antan des villes de France comme du patrimoine naturel. La Direction générale des patrimoines du ministère de la Culture signe au compte-gouttes les conventions à l'origine des villes et pays d'art et d'histoire. En 2011, on dénombrait 163 villes et pays « labellisés »

Sur tout le territoire

Concarneau, Millau, Sartène... les postes nouvellement créés concernent l'ensemble du territoire. En 2011, on compte moins d'une dizaine d'ouvertures de postes. Pour en obtenir un, il faut passer le concours d'animateur de l'architecture et du patrimoine, ouvert par une collectivité. Ce concours est accessible aux attachés de conservation titulaires. Placés sous la tutelle de la Direction générale des patrimoines, les postes sont soumis à la réglementation de la fonction publique territoriale

Rémunération

Salaire du débutant

À partir de 1615 euros brut par mois

Accès au métier

 

Pour devenir animateur du patrimoine, le minimum requis est un bac + 3, si possible en histoire de l'art. Mais d'autres disciplines sont possibles : histoire, archéologie, patrimoine, arts... Il est néanmoins conseillé d'avoir un bac + 5 pour réussir les concours d'attaché de conservation et d'animateur de l'architecture et du patrimoine.

    Niveau bac + 3
  • Licences archéologie et histoire de l'art , droit, histoire de l'art et archéologie , histoire et archéologie , patrimoine, arts et culture...
  • Licence pro développement et protection du patrimoine culturel...
    Niveau bac + 5
  • Masters pro mention esthétique, arts et culture spécialité projets culturels dans l'espace public , mention histoire, histoire de l'art et archéologie , mention histoire spécialité développement culturel de la ville , mention hommes, paysages, territoires spécialité métiers du patrimoine , mention information et communication spécialité patrimoine et musées , mention management de la culture : arts et patrimoine...

Les chiffres clés

Vous souhaitez visualiser les principales informations et évolutions du métier en région

Activer l'outil

Les offres d'emploi

Consulter les offres d'emploi correspondantes

Voir les offres

Consulter la Météo de l'Emploi

Voir le site

Les formations

23 formations correspondent à ce métier

Voir les formations
Un conseil sur votre
évolution professionnelle ?
Numéro vert 0800 600 700 appel gratuit depuis un poste fixe