Orientation Formation Métier en Provence-Alpes-Côte d'Azur Votre Service Public Régional d'Orientation
Région PACA

Connaître les métiers

Fiche métier - Source des données

Linguiste

Hormis l'enseignant-chercheur, le linguiste peut exercer dans une multitude de domaines, car le langage est au coeur des activités humaines.

L'explosion des nouvelles technologies a ouvert un champ important avec le traitement automatique des langues (TAL) qui demande aussi des connaissances en informatique. Dans tous les cas, les études sont longues, au moins 5 ans.

Observer, décortiquer, comprendre le fonctionnement du langage et des langues selon une approche scientifique, tel est l'objectif de la linguistique. À la croisée d'une multitude de disciplines, le linguiste intervient partout où il y a... du langage.

Nature du travail

Comprendre le langage humain

Le linguiste cherche à décrire les langues, leur son (phonétique et phonologie), les mots et les relations qu'ils entretiennent dans la phrase (morphologie, syntaxe), les modes de signification des mots et des textes (sémantique, pragmatique, analyse du discours)

Approcher d'autres disciplines

Avec l'étude du langage, le linguiste approche de nombreuses disciplines liées au fonctionnement de l'esprit humain

Créer des outils informatiques

Le linguiste est sollicité pour développer toutes les formes de communication entre l'homme et la machine, à l'oral (transformation d'un SMS en un message vocal, reconnaissance de la voix par l'ordinateur, synthèse vocale...) comme à l'écrit (traduction automatique, correcteur orthographique, résumé automatique), etc

Compétences requises

Un passionné des langues

Le point commun des linguistes aux missions si différentes : le goût pour la langue française, les langues étrangères, l'envie de comprendre leur fonctionnement... et la conviction que le langage est au coeur de la société. Sans oublier une grande capacité rédactionnelle et d'analyse.

Au moins bilingue

En fonction de sa spécialité, le linguiste travaille sur des projets très novateurs au sein d'équipes pluridisciplinaires

Au moins bilingue

En fonction de sa spécialité, le linguiste travaille sur des projets très novateurs au sein d'équipes pluridisciplinaires

Pédagogue, patient, organisé

Enfin, la pédagogie, la patience, l'autonomie, le sens de l'organisation, le goût des contacts humains... sont indispensables pour exercer ce métier

Lieux d'exercice et statuts

D'abord un chercheur...

Le linguiste est d'abord un chercheur qui travaille soit dans un organisme de recherches, soit à l'université où il enseigne en tant qu'enseignant-chercheur

... et aussi un spécialiste

Le linguiste peut se spécialiser

... et aussi un spécialiste

Le linguiste peut se spécialiser

... et aussi un spécialiste

Le linguiste peut se spécialiser

... qui fait des émules

De nombreux professionnels n'hésitent plus à se former à la linguistique pour améliorer leur pratique. Par exemple, les orthophonistes, les professeurs de français langue étrangère, les concepteurs de manuels de langues, les professionnels de la communication et de la publicité, traducteurs-interprètes, consultants en intelligence économique, etc

Le marché du travail

 

Des places... rares

En linguistique, les places à l'université et dans les centres de recherche sont rares et ne s'obtiennent qu'après de longues études (au moins bac + 8) et la rédaction obligatoire d'une thèse

Le boom des technologies

Associée aux nouvelles technologies, la linguistique ouvre des perspectives vers les différents métiers des industries de la langue et de l'ingénierie linguistique

À chacun de créer sa voie

Les spécialisations en sciences du langage sont si nombreuses qu'il appartient à chacun d'orienter ses études selon ses goûts personnels

À chacun de créer sa voie

Les spécialisations en sciences du langage sont si nombreuses qu'il appartient à chacun d'orienter ses études selon ses goûts personnels

Rémunération

Salaire du débutant

De 1500 à 2000 euros brut par mois

Accès au métier

 

S'intéresser aux sciences du langage suppose de s'engager dans des études longues (5 ans au minimum). Pour faire de la recherche en linguistique, un doctorat est indispensable.

    Niveau bac + 5
  • Master : linguistique et didactique , traduction, interprétation et médiation linguistique , français langue étrangère/seconde : pluralités, interculturel, politiques linguistiques , ergonomie cognitive et ingénierie linguistique , linguistique, cognition, communication, etc.
    Niveau bac + 8
  • Doctorat en linguistique

Les chiffres clés

Vous souhaitez visualiser les principales informations et évolutions du métier en région

Activer l'outil

Les offres d'emploi

Consulter les offres d'emploi correspondantes

Voir les offres

Consulter la Météo de l'Emploi

Voir le site

Les formations

196 formations correspondent à ce métier

Voir les formations
Un conseil sur votre
évolution professionnelle ?
Numéro vert 0800 600 700 appel gratuit depuis un poste fixe