Orientation Formation Métier en Provence-Alpes-Côte d'Azur Votre Service Public Régional d'Orientation
Région PACA

Connaître les métiers

Fiche métier - Source des données

Juriste droit de l'environnement

Nouvelles normes de qualité, dépollution des sols, mise en conformité des constructions... pour sensibiliser les entreprises aux questions liées au respect et à la protection de l'environnement, le juriste en droit de l'environnement les conseille pour qu'elles respectent la législation en vigueur. La plupart des emplois de juristes sont encore concentrés dans les grands groupes.

Nouvelles normes de qualité, dépollution des sols, mise en conformité des constructions... Les entreprises font de plus en plus souvent appel aux compétences du juriste en droit de l'environnement.

Nature du travail

Conseiller l'entreprise

Mesures liées au Grenelle de l'environnement, nouvelles normes environnementales, directives européennes... pour se mettre en conformité avec la loi, les entreprises font appel au juriste en droit de l'environnement. Son rôle : les conseiller sur l'ensemble des questions liées aux normes de sécurité et à la protection de l'environnement. Afin de suivre les nouvelles lois en vigueur, il exerce une veille permanente.

Monter des dossiers

Lorsque l'entreprise veut étendre son activité ou acquérir un nouveau terrain, ce juriste expert monte les dossiers pour obtenir les autorisations. Documents d'urbanisme, études de valorisation des déchets, procédés innovants... Il vérifie que chaque projet est conforme à la loi.

Impulser une démarche environnementale

En cas de conflit avec des riverains à cause de nuisances par exemple, il défend les intérêts de l'entreprise, en relation avec des cabinets d'avocats. Plus généralement, il se charge de sensibiliser l'entreprise au respect de l'environnement, et l'incite à prendre des mesures allant dans ce sens

Compétences requises

Maîtrise du droit et connaissances scientifiques

Doté d'une excellente mémoire, le juriste en droit de l'environnement applique ses connaissances en matière de législation aux situations concrètes rencontrées en entreprise, en apportant des réponses précises. Le droit de l'environnement étant un droit technique, faisant appel à des notions scientifiques (sur l'air, l'eau, le sol, les organismes vivants...), mieux vaut ne pas être rebuté par cet aspect.

Esprit d'analyse et de synthèse

Aisance écrite et orale, capacité d'analyse et de synthèse, associées à une grande rigueur sont les qualités indispensables pour comprendre les problématiques d'un dossier et le résoudre. De plus, le juriste doit faire preuve de diplomatie et d'objectivité afin d'éviter de porter des jugements de valeur dans son interprétation de la législation

Lieux d'exercice et statuts

Dans les grands groupes

Même si le droit de l'environnement concerne de plus en plus d'entreprises, ce juriste exerce surtout dans les grandes sociétés (plus de 500 salariés) et les multinationales, directement concernées par certaines normes environnementales.

Sur le terrain aussi

Bien qu'il exerce une partie de son activité au bureau, ce juriste ne passe pas ses journées le nez dans les dossiers. Dans l'industrie, il se déplace sur le terrain auprès des équipes techniques, échange avec les opérationnels, afin de bien comprendre les enjeux et de conseiller l'entreprise lors du montage de projets.

Un proche de la direction

Dans les entreprises de très grande taille, il est souvent associé aux décisions de la direction. Cette dernière n'hésite pas à le consulter lors de réunions au sommet afin de faire des choix pertinents prenant en compte les lois à respecter. Les négliger impliquerait en effet un coût financier non négligeable..

Le marché du travail

 

Au niveau bac + 5

La revalorisation de la fonction de juriste, devenue stratégique pour les entreprises, rend les employeurs exigeants. Un master (bac + 5) avec une spécialisation en droit de l'environnement est indispensable pour séduire les recruteurs.

Surtout dans les grands groupes

L'essentiel des emplois est concentré dans les grands groupes, qui offrent des débouchés mais avec un nombre limité d'embauches. Les PME commencent à avoir besoin de compétences dans ce domaine, sans pouvoir toujours recruter leur propre spécialiste

Aussi en cabinet, dans les collectivités...

Bien que cela ne représente pas la majorité des postes offerts, de plus en plus d'associations, de collectivités territoriales et de cabinets spécialisés dans les questions d'environnement emploient des juristes

Rémunération

Salaire du débutant

Entre 2100 et 2660 euros brut par mois (salaire variable suivant le statut)

Accès au métier

 

Pour devenir juriste en droit de l'environnement, il est indispensable de posséder un master (bac + 5) en droit. C'est à partir de la 1re année de master (M1) et le plus souvent de la 2e année de master (M2), que s'enrichit l'offre de spécialisations en droit de l'environnement, notamment dans les domaines de l'eau, de la protection des ressources naturelles, des risques et des pollutions...

Autre diplôme réputé : le DJCE (diplôme de juriste-conseil d'entreprise) qui s'obtient conjointement avec certains masters.

    Niveau bac + 5 et plus
  • Master pro avec une spécialisation en droit de l'environnement
  • Diplôme de juriste-conseil d'entreprise (DJCE)
  • Diplôme d'ingénieur juriste en environnement de l'Institut supérieur de l'environnement

Les chiffres clés

Vous souhaitez visualiser les principales informations et évolutions du métier en région

Activer l'outil

Les offres d'emploi

Consulter les offres d'emploi correspondantes

Voir les offres

Consulter la Météo de l'Emploi

Voir le site

Les formations

Acune formation ne correspond au métier

Un conseil sur votre
évolution professionnelle ?
Numéro vert 0800 600 700 appel gratuit depuis un poste fixe