Orientation Formation Métier en Provence-Alpes-Côte d'Azur Votre Service Public Régional d'Orientation
Région PACA

Connaître les métiers

Fiche métier - Source des données

Orthoprothésiste

L'orthoprothésiste recherche des moyens pour permettre à des personnes privées d'un membre (jambe, genou, bras, main...) de vivre le plus normalement possible. Il conçoit et fabrique des prothèses (pour remplacer partiellement ou totalement un membre) et des orthèses (pour soutenir une déficience osseuse ou musculaire). Le plus souvent dans une entreprise de type artisanal, il assure, selon son niveau de qualification, une ou plusieurs étapes dans la réalisation des appareillages.

L'orthoprothésiste conçoit et pose des prothèses (pour remplacer un membre) et des orthèses (pour corriger une déficience). Son but : compenser les handicaps et redonner aux patients leur autonomie.

Nature du travail

Concevoir la prothèse...

L'orthoprothésiste collabore avec une équipe de soins et de rééducation, notamment avec des médecins et des chirurgiens. Pour concevoir une prothèse, il s'entretient longuement avec le patient, prend des mesures et des empreintes. Chaque prothèse est unique, puisque réalisée selon la morphologie du futur utilisateur. La conception assistée par ordinateur aide à modéliser le projet

... la fabriquer

Il prépare ensuite les moulages, les matériaux et met en forme la pièce préconisée. Il réalise la prothèse avec des alliages de métaux légers et des matériaux tels que résines, fibres de verre, thermoplastiques, composites... Ces matériaux de haute technologie ayant des propriétés mécaniques particulières, il les assemble en fonction des contraintes et des objectifs de fabrication

... la placer et la faire accepter

La prothèse réalisée, c'est le moment des essais, retouches et ajustements. Cette étape est très importante pour les grands appareillages, plus délicats à adapter. Les rendez-vous avec le patient sont l'occasion de s'assurer que la prothèse lui convient, d'un point de vue technique aussi bien que psychologique

Compétences requises

Un technicien attentif

Technicien minutieux, l'orthoprothésiste est un accompagnateur et un soutien attentif pour son patient. Si le goût du travail manuel est indispensable pour la fabrication des prothèses, le tact et la patience comptent autant pour obtenir le meilleur résultat possible. Un bon équilibre émotionnel est nécessaire pour travailler avec des personnes handicapées, en situation de souffrance morale et physique (perte de membres suite à un accident par exemple)

Des compétences variées

Les compétences requises pour exercer ce métier dépendent du niveau de qualification. Avec un CAP, c'est surtout l'habileté technique et la précision qui s'expriment en atelier. Il faut également bien connaître les matériaux et les techniques d'ajustage, de mise en forme, de moulage. En revanche, avec un DT (diplôme de technicien) et plusieurs années d'expérience, on devient plutôt chef d'atelier et on encadre une équipe

Lieux d'exercice et statuts

Entre artisanat et technologie

L'orthoprothésiste exerce principalement en atelier, au sein d'une entreprise de petite taille. Ses horaires de travail sont définis et réguliers. Selon son niveau de formation, il prend en charge soit la phase de conception soit celle de la fabrication ou bien les deux. En bureau d'études, il dessine en trois dimensions, modélise et conçoit des appareillages. Il utilise aussi des logiciels spécifiques à son métier.

Déplacements fréquents

Membre d'une équipe pluridisciplinaire de soins, ce professionnel est en relation permanente avec le patient, son médecin, le rééducateur, les ouvriers de la fabrication... Son travail l'amène à se déplacer fréquemment dans les centres d'appareillage, de rééducation, les hôpitaux et les cliniques. Il rend aussi visite à ses patients à domicile

Le marché du travail

 

Un marché confidentiel

On recense environ 1 500 orthoprothésistes salariés dans des entreprises de fabrication, des centres de rééducation fonctionnelle ou des hôpitaux. Environ 150 entreprises fabriquent de grands appareillages sur le territoire français. La majorité sont des petites structures artisanales comptant souvent moins de 10 salariés. Même petites, toutes ont recours à la haute technologie pour les matériaux utilisés, les procédés de conception ou les méthodes d'assemblage. Les formations sont peu nombreuses, les jeunes diplômés trouvent facilement un premier emploi.

Plutôt du côté des orthèses

Les principaux emplois se trouvent en centre de rééducation et d'appareillage, centre de soins et de rééducation fonctionnelle, entreprise de fabrication de prothèses ou d'orthèses. Les postes en hôpitaux sont plus rares. Il est possible de s'installer à son compte notamment en reprenant une entreprise. Le marché des orthèses (appareils suppléant une déficience osseuse, musculaire ou neurologique) est très porteur et dynamique en terme de création nouveaux produits (corsets, attelles, ceintures...)

Rémunération

Salaire du débutant

A partir du Smic

Accès au métier

 

Trois diplômes permettent d'exercer ce métier, à différents niveaux de responsabilité. Le CAP débouche sur un poste d'ouvrier spécialisé dans la réalisation de l'appareillage. Le DT (diplôme de technicien) prothésiste-orthésiste permet d'occuper un poste de chef d'atelier. Et le BTS, un poste de technicien supérieur, chargé de concevoir, de réaliser et d'adapter l'appareillage sur les personnes handicapées.

    Après la 3e
  • CAP orthoprothésiste
    Niveau bac
  • DT technicien prothésiste-orthésiste
    Niveau bac + 2
  • BTS prothésiste-orthésiste

Les chiffres clés

Vous souhaitez visualiser les principales informations et évolutions du métier en région

Activer l'outil

Les offres d'emploi

Consulter les offres d'emploi correspondantes

Voir les offres

Consulter la Météo de l'Emploi

Voir le site

Les formations

7 formations correspondent à ce métier

Voir les formations
Un conseil sur votre
évolution professionnelle ?
Numéro vert 0800 600 700 appel gratuit depuis un poste fixe