Orientation Formation Métier en Provence-Alpes-Côte d'Azur Votre Service Public Régional d'Orientation
Région PACA

Connaître les métiers

Fiche métier - Source des données

Technicien thermicien / technicienne thermicienne

Spécialiste des installations de chauffage, de production d'énergie et de climatisation, le technicien thermicien travaille dans différents endroits. Dans un bureau d'études, un service d'installation et d'exploitation de chaufferies, chez un constructeur d'équipements thermiques ou encore comme technico-commercial dans une entreprise de fabrication. Ses activités sont variées : contrôle et régulation de la température, installation et maintenance de matériels ou d'équipements...

Ce technicien est un spécialiste des installations de chauffage, de production d'énergie et de climatisation. Il contrôle, régule, installe et assure la maintenance d'équipements chez les clients... en respectant les normes environnementales.

Nature du travail

Contrôle et régulation

Centrales EDF, installations de chauffage pour logements ou bureaux, chaudières... pour réduire leur consommation d'énergie, les industries développent des systèmes de récupération de chaleur et investissent dans le contrôle et la régulation de la température. Ces installations font appel aux compétences du technicien thermicien. Selon les fonctions qu'il occupe, il participe à leur conception, à leur mise en service ou à leur maintenance

Installation et maintenance

Dans un service de maintenance et d'exploitation des installations thermiques, ce technicien peut travailler sur le site d'une grosse chaufferie et assurer l'installation d'équipements ou la maintenance. À lui d'en garantir le bon fonctionnement : mise en route, réglage, entretien, réparations

De la conception aux plans

Au sein d'un bureau d'études, chez un constructeur d'équipements thermiques, le technicien participe à plusieurs fonctions. Conception, étude, calculs, réalisation des plans et schémas se rapportant aux installations et aux nouveaux produits pour mieux gérer la production et la consommation d'énergie. Autre aspect de sa mission : proposer des solutions pour optimiser le rendement des installations

Compétences requises

Un scientifique à l'écoute

De solides connaissances en électronique, en physique et en informatique sont indispensables pour devenir technicien thermicien

Bonne santé et esprit déductif

Une bonne résistance physique s'avère nécessaire pour devenir technicien thermicien. Car il faut se déplacer souvent et assurer des permanences, de jour comme de nuit. Un esprit de déduction permet de réagir rapidement en cas de panne

Mise à jour des connaissances

Dans un contexte où la maîtrise des dépenses d'énergie est une priorité, l'évolution des technologies oblige à mettre à jour ses connaissances en permanence : automatismes, régulation, technique des fluides, notions scientifiques sur l'environnement. La maîtrise des normes réglementaires en thermique est indispensable

Lieux d'exercice et statuts

Au service de l'industrie

La thermique est la partie physique qui traite de la production, de la transmission et de l'utilisation de la chaleur. Les thermiciens sont à l'oeuvre dans trois domaines : la thermique industrielle, le génie climatique et le froid.

Seul ou en équipe

Les conditions de travail varient selon le type d'activité. En bureau d'études, le technicien est entouré de coéquipiers. Il est seul, en revanche, lorsqu'il installe un équipement

Respectueux de l'environnement

Quel que soit son poste, il intègre dans sa démarche les critères de respect de l'environnement et de maîtrise de l'énergie. Certains techniciens occupent un poste dans une agence ou un service de protection de l'environnement

Le marché du travail

 

Appel d'air chez les constructeurs

Les constructeurs d'équipements thermiques (fours industriels, chaudières...) recherchent des techniciens thermiciens pour occuper des emplois en laboratoire ou en bureau d'études, voire des postes de technico-commerciaux. Dans ce secteur, 600 postes sont à pourvoir chaque année par des titulaires de BTS ou de DUT.

Au sein d'EDF

La production d'énergie (EDF) et la cogénération (production d'énergie associée à la production de chaleur) recrutent, elles, pour l'exploitation et la maintenance. Les entreprises d'installation ou d'exploitation en génie climatique et les bureaux d'études liés au bâtiment embauchent, mais dans une moindre mesure

Une évolution rapide

Le jeune technicien peut accéder assez rapidement à des fonctions d'encadrement : adjoint, chef de centrale, responsable d'agence, chef de secteur

Rémunération

Salaire du débutant

A partir du Smic, et jusqu'à 1900 euros brut par mois

Accès au métier

 

La thermique exige des connaissances pointues dans le domaine de l'énergie et des équipements techniques. Le niveau d'entrée pour un poste de technicien thermicien se situe à bac + 2.

    Niveau bac + 2
  • BTS fluides, énergies, domotique option A génie climatique et fluidique, option B froid et condtionnement d'air , BTS maintenance des systèmes option B systèmes énergétiques et fluidiques
  • DUT génie thermique et énergie , génie civil, option génie climatique et équipements du bâtiment.

Les chiffres clés

Vous souhaitez visualiser les principales informations et évolutions du métier en région

Activer l'outil

Les offres d'emploi

Consulter les offres d'emploi correspondantes

Voir les offres

Consulter la Météo de l'Emploi

Voir le site

Les formations

60 formations correspondent à ce métier

Voir les formations
Un conseil sur votre
évolution professionnelle ?
Numéro vert 0800 600 700 appel gratuit depuis un poste fixe