Orientation Formation Métier en Provence-Alpes-Côte d'Azur Votre Service Public Régional d'Orientation
Région PACA

Connaître les métiers

Fiche métier - Source des données

Conducteur opérateur / conductrice opératrice de scierie

Écorcer, tronçonner, scier, découper : le travail du scieur est essentiel à la transformation de l'arbre en matériau de construction. Entre les mains de cet ouvrier spécialisé dans le réglage et la conduite des machines de sciage, les troncs sont débités en planches, en poutres et en pièces de bois, utilisées pour l'ameublement, la charpente et la menuiserie.

À la scierie, c'est lui le spécialiste de la coupe du bois. Aux commandes de machines automatisées, le conducteur opérateur de scierie transforme l'arbre en planches et en poutres de construction.

Nature du travail

Débiter les troncs en planches

Le conducteur opérateur se rend dans le parc à grumes (troncs ébranchés) de la scierie pour y sélectionner les troncs prêts à être écorcés et débités. Les billes (ou billons) ainsi obtenues sont transférées dans l'atelier de scierie. Là, sous les dents acérées de la scie de tête, planches et poutres sont découpées. Les pièces passent ensuite à la scie de reprise, où elles sont affinées et prennent leur aspect définitif

Couper selon les standards

La coupe est effectuée à l'aide de machines de sciage. Le professionnel règle son outillage de façon à obtenir la coupe voulue, en fonction des standards utilisés dans l'industrie du bois ou, ponctuellement, des besoins d'un client

Optimiser la coupe

Si les moyens techniques facilitent le travail, la connaissance du bois et des différentes essences (dureté du bois, résistance à la torsion, fragilité à la coupe, etc.) demeure indispensable. Le scieur peut ainsi s'adapter aux imperfections de la bille, optimiser la coupe et réduire les pertes

Compétences requises

Un ouvrier polyvalent

Le scieur est un ouvrier polyvalent, capable d'occuper les différents postes de travail de la scierie, depuis le tronçonnage des grumes jusqu'au sciage de reprise. Il a le goût de la précision, la fabrication du produit demandant une attention de tous les instants

La pratique de l'outil informatique

De nos jours, l'automatisation des tâches et des machines oriente le travail du scieur vers la pratique de l'outil informatique

Lieux d'exercice et statuts

Un travail automatisé

Le conducteur opérateur transforme le bois brut en pièces commercialisables. Dans une scierie, il est le seul à intervenir directement sur le bois, mais il y a longtemps que le scieur a mis de côté ses outils manuels. Aujourd'hui, le travail est automatisé. L'ouvrier opère dans de vastes locaux où il commande les machines de sciage depuis une cabine.

Dans une atmosphère bruyante

En revanche, l'atmosphère bruyante, parfois assourdissante, s'est maintenue sous les hangars, et le bruit des machines peut vite devenir pénible. Un équipement adapté est obligatoire : casque antibruit, en plus de lunettes de protection et de chaussures de sécurité

Polyvalence ou spécialisation

Dans les petites scieries, qui tendent à disparaître, le scieur s'occupe, en plus du sciage et de la coupe, de l'entretien des machines et de l'affûtage des outils (scies, lames). Dans les grandes structures (soit la majorité des entreprises), ces tâches concernent des métiers indépendants

Le marché du travail

 

Un secteur qui recrute

On note en France un véritable regain d'intérêt pour la filière bois, notamment pour la construction des maisons et pour le chauffage. Résultat, les scieries tournent aujourd'hui à plein régime... et elles recrutent. Les jeunes diplômés sont donc pratiquement assurés de trouver un emploi dès la sortie de l'école, principalement dans les régions forestières (Landes, Jura, Pyrénées) où se situent la majorité des entreprises.

Un savoir-faire qui s'exporte

Dans les grandes scieries, l'ouvrier expérimenté peut prendre en charge la filière production, le contrôle qualité, voire la gestion globale de l'atelier. Un scieur qualifié peut aussi aller travailler à l'étranger

Rémunération

Salaire du débutant

A partir du Smic

Accès au métier

 

Du CAP au bac, la filière bois assure tous les niveaux de qualification. À signaler : le lycée polyvalent de Mouchard (Jura) est le seul établissement en France dont l'enseignement porte uniquement sur le bois. Toutefois, il ne propose plus le CAP conducteur opérateur de scierie. D'autres établissements sont spécialisés dans le bois : le lycée professionnel de Montauban-de-Luchon (Haute-Garonne), celui d'Envermeu (Seine-Maritime), le CFA de Seyresse (Landes)...

Niveau CAP
  • CAP conducteur opérateur de scierie , mécanicien conducteur de scieries et industries mécaniques du bois : mécanicien affûteur de sciage, tranchage, déroulage ,
Niveau bac
  • Bac pro technicien de scierie ,
  • Bac techno STI2D (développement durable).

Les chiffres clés

Vous souhaitez visualiser les principales informations et évolutions du métier en région

Activer l'outil

Les offres d'emploi

Consulter les offres d'emploi correspondantes

Voir les offres

Consulter la Météo de l'Emploi

Voir le site

Les formations

1 formations correspondent à ce métier

Voir les formations
Un conseil sur votre
évolution professionnelle ?
Numéro vert 0800 600 700 appel gratuit depuis un poste fixe