Orientation Formation Métier en Provence-Alpes-Côte d'Azur Votre Service Public Régional d'Orientation
Région PACA

Connaître les métiers

Fiche métier - Source des données

Chargé / chargée de clientèle banque

Qu'il s'occupe de particuliers ou d'entreprises, il les conseille pour faire fructifier leur capital. Soumis à des objectifs commerciaux, le chargé de clientèle banque use de ses talents de persuasion pour conquérir de nouveaux clients. Anticipant les nombreux départs à la retraite, les banques ouvrent grandes leurs portes à des diplômés de niveau bac + 2 à bac + 5. À condition qu'ils soient dotés d'un bon relationnel. À la clé : des salaires attractifs et de réelles opportunités d'évolution.

Connaissant parfaitement les produits proposés par sa banque et le profil de ses clients, il cherche la solution la plus adaptée et la plus rentable pour les deux parties. Un métier technique et commercial où la psychologie joue un rôle de premier plan.

Nature du travail

Gérer les dossiers

Il suit au quotidien les comptes de ses clients et prend contact avec eux quand un incident se produit. Il s'informe sur les changements qui ont pu se produire dans leur vie et qui expliqueraient leurs difficultés financières. Il traite les éventuels litiges et négocie, le cas échéant, des réaménagements de contrats.

Fidéliser les clients

Il informe et conseille ses clients en fonction de leurs besoins, mais aussi de leur situation économique. Il les aide à monter des dossiers de demande de crédit, négocie avec eux des autorisations de découvert, leur indique les meilleurs placements à effectuer... Objectif : fidéliser les clients à la banque

Élargir le portefeuille

Doté d'un grand sens commercial, il prospecte en permanence de nouveaux clients et cherche à leur vendre les produits et les services proposés par son établissement. Persuasif, il développe des argumentaires, relance ses interlocuteurs, met en avant les offres promotionnelles liées à une première souscription

Compétences requises

Le goût du défi

Soumis à des objectifs chiffrés, le conseiller doit faire signer un maximum de contrats sans pour autant forcer la main et perdre la confiance de ses clients. Les résultats obtenus sont passés au crible. Dans certains établissements, la pression est forte : il faut être capable de la supporter.

Un bon contact

La force d'un conseiller, c'est sa capacité à nouer des relations chaleureuses avec ses clients et à recueillir des informations personnelles. Plus un conseiller connaît la vie de son client (mariage, divorce, enfants, projets d'achat immobilier...), plus il est à même de lui proposer des solutions adaptées à ses besoins.

Des connaissances variées

Connaissant parfaitement les produits financiers et suivant avec attention l'évolution des marchés, il joue un rôle d'expert auprès des particuliers. Face à une entreprise, il doit faire appel à ses connaissances juridiques et fiscales et être capable d'évaluer les risques liés à telle ou telle opération. En cas de doute, il peut prendre conseil auprès d'un gestionnaire de patrimoine ou d'un analyste de crédit.

Lieux d'exercice et statuts

En agence

Le chargé de clientèle exerce son métier dans un bureau où il accueille ses clients, le plus souvent sur rendez-vous. Un ordinateur et un téléphone sont à sa disposition pour surveiller les mouvements de fonds ou joindre les clients. Il peut aussi les contacter pour leur proposer un nouveau produit susceptible de les intéresser.

Chez les clients

Les conseillers qui ont en charge un portefeuille de professionnels (artisans, commerçants, professions libérales) ou d'industriels sont amenés à se déplacer dans les entreprises pour rencontrer leurs clients en fonction de leurs disponibilités. Les horaires de travail peuvent alors être irréguliers

Le marché du travail

 

Des recrutements en masse

Une vague d'embauches s'annonce d'ici à 2010 afin de remplacer les quelque 100 000 départs à la retraite qui sont prévus avant cette date. C'est dans le domaine commercial que les besoins sont les plus importants : les chargés de clientèle ont donc un bel avenir devant eux.

Un éventail de spécialités

Dans certaines banques, les chargés de clientèle sont spécialisés sur tel ou tel type de transactions : immobilier, matières premières, placements boursiers, etc

Des carrières évolutives

Avec l'expérience, un chargé de clientèle peut devenir chef de produit marketing, gestionnaire de patrimoine ou analyste de crédit. Autre possibilité : l'évolution en interne vers un poste de responsable d'antenne, de directeur d'agence ou de chargé de mission (ce dernier métier s'exerçant au siège).

Rémunération

Salaire du débutant

Environ 1500 euros brut par mois

Accès au métier

 

Selon le type de clientèle, le niveau requis varie de bac + 2 à bac + 5. Pour une clientèle de particuliers, un BTS ou un DUT peut suffire. Pour se voir confier un portefeuille de grandes entreprises, mieux vaut viser un bac + 5 (master pro) dans le secteur de la banque et de la finance.

Niveau bac + 2
  • BTS banque , négociation et relation client , management des unités commerciales (MUC) ,
  • DUT techniques de commercialisation ,
  • DEUST banque, organismes financiers et de prévoyance , commercialisation des produits financiers, option banque et assurance.
Niveau bac + 3
  • Licence pro dans le domaine de la banque, de la finance et de l'assurance ,
  • Diplôme d'école de commerce : réseau des EGC, Sup'Est (Nancy, Metz)...
Niveau bac + 5
  • Master pro dans le domaine de la banque et de la finance ,
  • Diplôme d'écoles supérieures de commerce : la plupart proposent des spécialisations en banque-finance.

Les chiffres clés

Vous souhaitez visualiser les principales informations et évolutions du métier en région

Activer l'outil

Les offres d'emploi

Consulter les offres d'emploi correspondantes

Voir les offres

Consulter la Météo de l'Emploi

Voir le site

Les formations

68 formations correspondent à ce métier

Voir les formations
Un conseil sur votre
évolution professionnelle ?
Numéro vert 0800 600 700 appel gratuit depuis un poste fixe